Aller directement au contenu

KDE publie les mises à jour de Juillet pour les environnements de bureaux Plasma, les applications et la plate-forme de développement.

Mardi, 10 Juin 2014

Plasma 5

10 juin 2014. KDE publie aujourd’hui la deuxième version « bêta » de la prochaine génération de l’espace de travail Plasma. L’équipe Plasma souhaiterait inviter l’ensemble de la communauté du logiciel libre à tester cette version et à faire d’éventuels retours. Plasma 5 fournit une expérience visuelle pour un bureau minimal mis à jour, devant être facile et familière pour les utilisateurs actuels de l’espace de travail KDE ou des offres alternatives en logiciel libre ou de solutions propriétaires. La publication de Plasma 5 est prévue pour début juillet.

Modifications dans Plasma 5

Plasma 5 est une version en évolution du célèbre environnement de bureau. Bien qu’il vise à conserver les habitudes de travail intactes, plusieurs améliorations significatives méritent d’être mentionnées.

Pour les utilisateurs

Le nouveau thème « Breeze », toujours à ses balbutiements, accueille l’utilisateur avec une interface plus propre et modernisée, améliorant le contraste et réduisant l’encombrement visuel de l’espace de travail. Une meilleure fiabilité pour la typographie et l’utilisation de listes verticales au lieu d’horizontales vont de pair avec des éléments graphiques mis à plat et un meilleur contraste facilitant leurs utilisations. Le thème « Breeze » étant un nouveau concept graphique, il commence à peine à s’afficher. Un thème pour les composants de l’espace de travail est déjà disponible, la prise en charge de thèmes pour les composants graphiques traditionnels est en cours et le travail pour un nouveau thème d’icônes a commencé. La migration vers un espace de travail complètement décoré par le thème « Breeze » va se faire progressivement, avec les premiers éléments dans Plasma 5.0.

Plasma 5 apporte un plus grand niveau de flexibilité et de cohérence aux composants centraux du bureau. L’explorateur de composants graphiques, le changement de fenêtres et d’activités partagent à présent une logique d’interaction commune grâce au nouveau paquets d’apparence et d’ergonomie de Plasma 5, permettant de modifier ses aspects de façon globale. Le shell de l’environnement de Plasma 5 est capable de charger et de basculer d’expérience utilisateur pour un type d’appareil donné, constituant ainsi un environnement véritablement unifié. L’espace de travail montré dans cette préversion est le bureau Plasma. Il représente une évolution des paradigmes pour les ordinateurs fixes et portables. Des expériences utilisateur pour tablettes et centres multimédia sont en cours de développement comme des alternatives. Même si Plasma 5 vous semblera familier, les utilisateurs constateront qu’il est plus moderne.

Nouvel écran de verrouillage dans Plasma 5

Pour les développeurs

Depuis la première version « bêta », un grand nombre de modifications ont été réalisées. Dans les composants de l’espace de travail eux-même, plus de 150 bogues ont été corrigés, dont de nombreuses corrections dans la pile. La version Plasma 5.0 « bêta 2 » a repoussé la dépendance minimale à la version 5.3 de « Qt », afin de réaliser un certain nombre d’améliorations en cours de réalisation dans la version en cours de « Qt ». Certaines fonctions manquantes, faute de solutions acceptables, ont été restaurées. L’équipe de développement a aussi figé un schéma de numéro de versions, où la première version sera la version 5.0 et la famille sera nommée Plasma 5.

Plasma 5 s’exécute au dessus d’une pile graphique totalement accélérée matériellement, en utilisant « Qt 5 », « QML 2 » et le rendu graphique « OpenGL(-ES) », pour mettre à disposition le graphisme sur les écrans des utilisateurs. Ceci permet d’avoir un rendu plus rapide, plus efficace, moins consommateur d’énergie et offre une expérience utilisateur plus douce en libérant des ressources du processeur du système. Plasma 5 met un terme à la migration de l’environnement de travail vers « Qt Quick », démarrée dans les versions antérieures.

Plasma 5 est la première base de code complexe pour faire la transition vers L’environnement de développement de KDE en version 5, une évolution modulaire de la plate-forme de développement KDE pour produire des bibliothèques plus légères et moins interdépendantes.

Prêt pour des tests mais pas pour le fonctionnement quotidien

Paramétrage du réseau dans Plasma 5

Comme version « bêta », cette préversion n’est pas conseillée pour une utilisation en environnement de production. Elle est une base pour des tests et du retour d’expérience pour vérifier que la mise à jour initiale et stable de Plasma 5 de Juillet sera un parcours tranquille pour tout le monde et sera une base stable pour les futures versions. Plasma 5 est destiné aux utilisateurs finaux mais ne fournira pas un ensemble similaire de fonctionnalités que celles de la dernière version 4.x, ce qui viendra avec les versions ultérieures. L’équipe se focalise d’abord sur les fonctionnalités centrales du bureau, plutôt que de migrer chaque fonctionnalité dans les nouveaux environnements de travail. L’ensemble de fonctionnalités présentées dans Plasma 5.0 sera suffisante pour la plupart des utilisateurs, mais il pourrait manquer un bouton ici ou là. Ceci ne signifie pas que l’équipe Plasma souhaite supprimer des fonctionnalités mais seulement qu’il reste des choses à faire. Bien sûr, l’aide de chacun est la bienvenue pour compléter Plasma et revenir à son ensemble de fonctionnalités antérieures, voire plus.

Problèmes connus

La Stabilité n’est pas encore au niveau que les développeurs désirent pour Plasma 5. Avec un ensemble d’outils nouveaux et conséquents, la pile ci-dessous est entachée de nouveaux plantages et les problèmes nécessitent du temps pour être résolus.

Les Performances de Plasma 5 sont très dépendantes des configurations spécifiques matérielles et logicielles ainsi que les conditions d’utilisation. Parce que ce point a un grand potentiel, il est temps de s’y attaquer et même si la pile sous-jacente n’est pas totalement prête pour cela. Dans certains scénarios, Plasma 5 affichera des performances mollement douces, dont il sera capable. Cependant, dans d’autres conditions, il sera freiné par diverses imperfections. Celles-ci peuvent et doivent cependant être traitées, dont la plupart sont dépendantes de composants comme « Qt », « Mesa » et les pilotes matériels, intégrés au plus bas de la pile. Une fois de plus, cela demandera du temps, car les corrections faites à tout emplacement dans la pile logicielle doivent être publiées en même temps que la mise à disposition de la première version de Plasma 5.

Le polissage est un bénéfice majeur de « Qt Quick 2 » puisque ce dernier permet un usage transparent de « OpenGL(-ES) », un positionnement bien plus précis et bien d’autres capacités. En même temps, la faible maturité des contrôles « Qt Quick », le nouveau module successeur de la technologie des composants graphiques « Qt », en place depuis plus de 15 ans, apporte encore des bordures encore grossières mais à affiner.

Installer et faire des retours

La façon la plus simple de l’essayer est d’utiliser une image « ISO » de Neon 5, une image système « live » mise à jour avec les dernières compilations des sources.

Des distributions ont créée ou créent des paquets. Pour un aperçu des paquets en version « bêta 2 », veuillez consulter notre page de wiki pour les paquets non stables.

Téléchargment des sources. Vous pouvez installer Plasma 5 directement à partir des sources. Le wiki de la communauté KDE possède une page d’instructions. Veuillez noter que Plasma 5 ne peut co-exister avec Plasma 4.x. Vous aurez besoin de désinstaller les anciennes versions ou de faire une installation avec un préfixe spécifique.

Vous pouvez nous faire part de vos retours d’expérience grâce au canal IRC « #Plasma » , à la liste de diffusion « Plasma-devel » ou signaler des problèmes grâce à bugzilla. Des discussions sur « Plasma Next » ont également lieu sur les forums KDE. Vos retours sont très appréciés. Si vous appréciez le travail de l’équipe, faites-leur savoir !

Soutenez KDE

KDE est une communauté pour le logiciel libre n’existant et ne se développant que grâce au soutien de nombreux bénévoles qui y consacrent du temps et de l’énergie. La communauté KDE est toujours à la recherche de bénévoles et de contributeurs pour coder, documenter, traduire, promouvoir, contribuer financièrement, etc. Toutes les contributions sont appréciées et reçues avec plaisir. Veuillez consulter la page de soutien à KDE pour plus d’informations ou devenez un membre de l’équipe de soutien à KDE e.V. grâce à notre initiative Join the Game.